jeudi 27 janvier 2022

Derniers articles

Des fleurs cinétiques poussent à partir d’un paysage détérioré dans une installation d’un autre monde par Casey Curran

Dans Parabole de la gravité, artiste Casey Curran (précédemment) rassemble un vaste jardin de fleurs cinétiques délicates au milieu d’une étendue de détérioration. Le paysage panoramique, qui est visible à Seattle MadArt jusqu’au 17 avril, positionne les formes végétales palpitantes de Curran au sommet de 20 tours d’échafaudages en bois qui bordent l’espace de la galerie. Recouvertes d’une épaisse couche de boue, les structures les plus hautes mesurent huit pieds au bord extérieur de l’installation, où une figure humaine semble planer dans les airs. Le corps anonyme est recouvert de fleurs, fabriquées à partir de papiers à dessin en polyester découpés au laser et alimentées par des manivelles et de petits moteurs.

À travers le labyrinthe de parcelles de jardin à l’autre extrémité de l’espace est suspendu un astéroïde creux en aluminium – qui est inspiré du modèle 951 Gaspra, les premiers humains de masse rocheuse ont pu observer en détail grâce à une observation en 1991 par le vaisseau spatial Galileo. Intitulée «Ancre de Janus», l’imposante sculpture fait référence à la fois au dieu romain et aux motifs complexes des cathédrales gothiques et fournit une lentille sinistre et catastrophique au jardin par ailleurs en plein essor.

Dans un communiqué, Curran explique la confluence des thèmes manufacturés et organiques:

Cette convergence mythologique, architecturale et astronomique considère non seulement les aspects scientifiques et spirituels de notre connexion au monde naturel, mais aussi notre héritage culturel et la manière dont les progrès technologiques passés continuent d’influencer nos vies et nos expériences aujourd’hui. De plus, la référence à Janus reconnaît la double nature du progrès humain, avec toutes les implications positives et négatives qu’il comporte.

Regardez la vidéo ci-dessus pour voir l’installation prendre forme et suivez Curran sur Instagram et Vimeo pour rester au courant de ses derniers projets.

Vue complète de l’installation: «Kinetic Towers» et «Ancre de Janus, » Dur-alar, MDF, aluminium, saleté, papier et colle. Photo de James Harnois. Toutes les images © Casey Curran, partagées avec permission

«Nous avons parlé comme ça pour nous souvenir.» Photo par Adrian Garcia Rodriguez

Détail de «Ancre de Janus». Photo de James Harnois

Vue complète de l’installation: «Kinetic Towers» et «Anchor of Janus», Dur-alar, MDF, aluminium, saleté, papier et colle. Photo de James Harnois

Détail de “Nous avons parlé comme ça pour se souvenir”

“Kinetic Towers” et “We Spoke Like This To Remember.” Photo de James Harnois

Photo de James Harnois

Les visiteurs marchant à travers les tours cinétiques. Photo par Adrian Garcia Rodriguez

Curran installe “Nous avons parlé comme ça pour se souvenir”

Derniers articles

Les plus consultés

Available for Amazon Prime