samedi 18 septembre 2021

Derniers articles

Écrire pour les droits: une campagne illustrée pour Amnesty International vise à libérer les personnes emprisonnées

«L’écriture porte leur voix» (2020). Toutes les images © Amnesty International, partagées avec permission

Une nouvelle campagne pour Amnesty International illustre la puissance du crayon dans une série d’illustrations émouvantes de Bristol Owen Gent. Dirigé par une agence créative Cossette, l’initiative a été conçue pour Écrire pour les droits, un effort annuel visant à libérer les personnes du monde entier emprisonnées injustement. Au cours des deux dernières décennies, il s’est avéré très efficace et a affiché un taux de réussite de 75% après avoir aidé à libérer 127 personnes.

Situées sur des arrière-plans audacieux, les illustrations de Gand utilisent chacune un crayon surdimensionné qui remplace un projecteur, un flash d’appareil photo, le sillage du bateau et le son d’un mégaphone, représentant les problèmes auxquels sont confrontés les objectifs de cette année – en savoir plus sur Melike Balkan, Özgür Gür El Hiblu 3, Khaled Drareni et Nassima al-Sada sur Site d’Amnesty International. Les rendus poignants servent à «rappeler que même le plus petit geste peut avoir un impact énorme – il peut changer des vies», dit Cossette.

Écrire pour les droits est le plus grand événement des droits de l’homme au monde qui génère des millions de lettres envoyées chaque année dans le monde entier. Vous pouvez en savoir plus sur les efforts de cette année et comment rejoindre le site de l’organisation.

«L’écriture défend la liberté de la presse» (2020)

«L’écriture libère l’innocent» (2020)

«L’écriture sauve les réfugiés» (2020)

Derniers articles

Les plus consultés