dimanche 24 octobre 2021

Derniers articles

La Suède et l’Autriche ferment leurs dernières centrales au charbon

L’Europe vient de gagner ses deuxième et troisième pays sans charbon. La Suède et l’Autriche ont toutes deux fermé leurs dernières centrales au charbon fin avril, rejoignant la Belgique pour se passer du charbon au profit des énergies renouvelables.

Continuez à lire ci-dessous

Nos vidéos en vedette

“La Suède devenant sans charbon la même semaine que l’Autriche, la trajectoire descendante du charbon en Europe est claire”, a déclaré Kathrin Gutmann, directrice de campagne pour Europe Beyond Coal, a déclaré à PV Magazine. «Dans le contexte des graves problèmes de santé auxquels nous sommes actuellement confrontés, laisser le charbon derrière en échange d’énergies renouvelables est la bonne décision et nous remboursera en nature avec une meilleure santé, une meilleure protection du climat et des économies plus résilientes.»

EN RELATION: La Grande-Bretagne célèbre sa première semaine sans charbon depuis 1882

La Suède avait initialement prévu de ne plus utiliser de charbon en 2022, mais elle a pu atteindre cet objectif deux ans plus tôt. Un hiver suédois doux a fait que la dernière centrale électrique au charbon de Stockholm Exergi, située à Hjorthagen, dans l’est de Stockholm, n’a pas eu besoin d’être utilisée cette année. L’usine a ouvert ses portes en 1989.

En plus de la conscience environnementale qui a diminué la popularité du charbon, les forces du marché ont fait augmenter les coûts d’exploitation. Les statistiques du groupe de réflexion Carbon Tracker basé au Royaume-Uni montrent que 40% des centrales au charbon de l’UE ont connu une perte en 2017. En 2019, il en a coûté près de 100% de plus pour gérer une centrale au charbon que de recourir à des options renouvelables.

Davantage de pays européens prévoient de rejoindre l’avenir sans charbon: la France vise à être sans charbon d’ici 2022; La Slovaquie et le Portugal d’ici 2023; le Royaume-Uni d’ici 2024; et l’Irlande et l’Italie d’ici 2025.

Le PDG de Stockholm Exergi, Anders Egelrud, a déclaré à PV Magazine qu’il espérait que le service public finirait par devenir carbone-négatif. “Aujourd’hui, nous savons que nous devons cesser d’utiliser tous les combustibles fossiles, donc le charbon doit être éliminé progressivement et nous le faisons plusieurs années avant le plan initial”, a déclaré Egelrud, selon TheMayor.eu. «Depuis que Stockholm était presque entièrement dépendant des fossiles il y a 30 à 40 ans, nous avons fait d’énormes changements et maintenant nous nous éloignons de la dépendance au carbone et continuons notre chemin vers un système énergétique entièrement basé sur des énergies renouvelables et recyclées.»

Image via Steve Buissinne

Derniers articles

Les plus consultés