jeudi 02 décembre 2021

Derniers articles

Trois sœurs font face à une catastrophe climatique imminente dans un court métrage existentiel en stop-motion

Ce qui commence par une matinée calme remplie de lumière du soleil incroyablement brillante se transforme rapidement en un court métrage sur les crises existentielles et les implications bouleversantes des catastrophes climatiques. Réalisé par Frédéric Even et Louise Mercadier avec une production par Papy3D et Films JPL, “Sororal” est une animation en stop-motion profonde qui suit trois sœurs alors qu’elles réagissent aux avertissements concernant la mer submergeant la terre. Le trio a des réponses incroyablement variées et pertinentes, avec Madeleine instantanément consommée par la panique, Emilie formant un lien mystique avec l’eau et Anna abordant la situation avec une extrême apathie.

“Sororal” présente les réactions des frères et sœurs à l’inondation imminente comme des manifestations physiques : parce que Madeleine et Anna refusent d’accepter la nouvelle, leurs corps deviennent durs et cassants et forment des croûtes croustillantes et chargées de sel (ces scènes sont légèrement graphiques et utilisent des figures nues) . Emilie, en revanche, reste souple et indemne.

Dans Une conversation avec la publication d’animation Skwigly, Even et Mercadier partagent qu’ils ont d’abord rendu numériquement les marionnettes avant de les imprimer en 3D en résine. Les visages des sœurs sont inspirés des arts gothiques français et asiatiques du XIIe siècle, et leurs corps laissent visible l’armature en fil de fer recuit noir, une décision que les cinéastes expliquent :

Nous ne voulions pas cacher qu’il s’agissait de marionnettes, être réalistes et leur donner l’apparence de personnages en chair et en os. Nous avons constaté que voir les lignes de remplacement de la bouche et les articulations de leurs mains les rendait fragiles et touchantes et bien que la distance soit établie avec un être de chair et d’os, cela crée plus d’empathie qu’avec une représentation plus réaliste. On sent qu’ils peuvent casser. On sent la précarité de leur construction. Ils paraissent d’autant plus désarmés face à l’immense vague qui les menace.

“Sororal” propose des dialogues entièrement en français, alors assurez-vous de cliquer sur le bouton CC pour activer les sous-titres en anglais. L’animation fait suite au premier projet d’Even et Mercadier intitulé «Métamorphose”, un récit de 2015 de la nouvelle de Kafka, et ils travaillent maintenant sur un film sur un ange fou perdu dans l’espace et le temps. (passant par Court de la semaine)

Derniers articles

Les plus consultés