mercredi 29 septembre 2021

Derniers articles

Un projet d’art public reliant les préoccupations environnementales et la justice sociale apporte huit peintures murales à Essex

Douleurs. Toutes les images de Doug Gillen et avec l’aimable autorisation de Re:FRAMED, partagées avec permission

Une vague d’art public inonde les rues de Basildon dans l’Essex, en Angleterre, dans le cadre d’une nouvelle initiative qui se situe à l’intersection de la justice sociale et environnementale. Tout au long de l’été, les conservateurs Doug Gillen et Charlotte Pyatt, qui opèrent ensemble en tant que Re : CADRE, a chargé huit artistes de créer des peintures murales à grande échelle et des œuvres peintes plus petites dans le cadre de Nos villes : le climat. Les pièces qui en résultent réexaminent certains des problèmes les plus urgents d’aujourd’hui à travers le prisme de l’art local et incluent un cheval technicolor glitch par Douleurs, INSAles fenêtres fleuries, et Michèle Curtismessage lumineux de soutien.

Fondée par le gouvernement pour loger les Londoniens relogés après la Seconde Guerre mondiale, Basildon est marquée par son architecture brutaliste et une longue histoire de braver la dévastation. “Ce sentiment constitue le cœur du programme Nos villes, engageant la culture à envisager de nouvelles solutions aux anciens problèmes en abordant notre relation avec l’espace public et les uns avec les autres”, indique un communiqué.

Nos villes lancera la programmation en personne le 11 septembre avec des ateliers, des visites et des créations artistiques en direct, et vous pourrez suivre ses progrès sur Re:FRAMED’s Instagram.

Insa

Gabriel Pichet

Franco Fasoli

Erin Holly

Marina Capdevila

Michèle Curtis

Erin Holly

Derniers articles

Les plus consultés