mardi 21 septembre 2021

Derniers articles

Biodécodage : à la découverte d’une pseudoscience

Le biodécodage propose un nouveau paradigme lorsqu’il s’agit de faire face à une maladie, car il s’agit principalement et de manière très résumée d’une nouvelle stratégie d’auto-guérison, basée sur le fait que la maladie est la manifestation physique d’un choc émotionnel.

Qu’est-ce que le biodécodage selon ses promoteurs ?

Le biodécodage ou décodage biologique est né de la nouvelle médecine germanique et nous dit que les symptômes et les maladies que nous avons, à la fois physiques et psychologiques, sont directement liés à notre propre blocages émotionnels. Par conséquent, le biodécodage soutient que de nombreuses maladies n’existent pas en tant que telles. Ce sont des programmes de survie biologique qui activent le cerveau, afin que les organismes s’adaptent aux stress qu’ils endurent à cause des conflits que chaque être subit.

Né en France de la main du médecin Claude Sabbah et l’infirmière Christian Flèche disciples de Hamer.

Maladie et émotions, mais que sont les émotions ?

Les émotions sont définies comme un état de conscience affectif dans lequel la joie, la tristesse, la peur, la haine sont vécues ou similaire, contrairement aux états de conscience cognitive et volitive. En substance, les émotions sont nos sentiments.

Ressentir et vivre des émotions est une partie normale de notre existence, une partie normale de la vie.

Émotion: c’est “l’énergie” en mouvement, qui fait référence à nos sentiments, qui doivent être ressentis, exprimés et libérés. Nous ne devons pas rester coincés dans une émotion ou une autre.

Selon Abraham Hicks, qui enseigne la loi de l’attraction, les émotions ont un but : elles sont notre système de guidage. En d’autres termes, nous devons prendre l’habitude d’écouter vraiment et de remarquer ce que nous ressentons, et de prendre des décisions en fonction de nos sentiments ou de notre système d’orientation. Nous devons toujours travailler pour choisir des pensées qui nous font nous sentir mieux.

émotions et maladie

Les premières études scientifiques liant émotion et maladie

En 1980, le fils de 17 ans du Dr Hamer (un médecin allemand) est décédé d’une blessure par balle accidentelle alors qu’il était en vacances. Peu de temps après, le Dr Hamer a développé un cancer des testicules. Le Dr Hamer avait été en bonne santé toute sa vie et croyait que le cancer était associé ou causé par le traumatisme de la mort de son fils. Il a commencé par demander à ses patients s’ils avaient subi un traumatisme avant le début de leur maladie et, en fait, a constaté qu’ils avaient tous vécu une tragédie profondément ressentie avant le début de leur maladie, ce qu’il a confirmé auprès de milliers de patients.

Plus tard, dans les années 1980, son hôpital a subi une tomodensitométrie. Avec cela, il a découvert qu’après que quelqu’un ait subi un traumatisme, il y avait un changement dans le cerveau. Il pouvait voir des anneaux dans le cerveau, et à partir de l’emplacement des anneaux dans le cerveau, il pouvait dire quel organe serait affecté et quelle maladie se développerait.

Ainsi, il pouvait voir la progression d’une maladie et comment elle affecterait simultanément les trois niveaux : Psyché – Cerveau – Organe.

  • un événement de vie aigu, dramatique et isolant qui prend la personne au dépourvu, ce à quoi elle est préparée.
  • Changement dans le cerveau, voir les anneaux sur le scanner cérébral.
  • Les symptômes commencent : un problème de santé ou une maladie va se développer.

Selon le Dr Hamer, la maladie peut parfois être un réponse physique à un traumatisme émotionnel passé. De plus, la façon dont l’individu perçoit une situation joue un rôle important pour déterminer si une maladie va survenir. Il a établi que les maladies ont une signification biologique évidente, puisque les « maladies » n’étaient pas un non-sens des erreurs de la nature qu’il fallait combattre, mais des événements importants qui servent à rétablir l’équilibre.

Toutes les maladies sans exception ont une signification et un but biologiques particuliers qui peuvent être expliqués et compris par la biologie, l’embryologie et les théories de l’évolution. Toutes les maladies sont des programmes d’adaptation biologique pour survivre face à une détresse inattendue et à des situations mettant la vie en danger.

Dr Hamer

Bref, rien de nouveau en médecine n’est connu depuis longtemps qu’il existe dans de nombreux cas une psychosomatisation dans certains cas de maladie.

Le problème du biodécodage et autres pseudosciences

Le problème est la généralisation de Hamer et de ses disciples comme si toute maladie était d’origine psychosomatique basée sur une pratique non scientifique et aux résultats ambigus, et c’est ainsi qu’est née cette pseudoscience, qui vient remplacer les précédentes en déclin aujourd’hui comme l’homéopathie.

Il existe des recherches qui indiquent que des changements épigénétiques se produisent dans des environnements à haut stress qui peuvent avoir des répercussions même sur les générations futures.

Sur cette base, le biodécodage dit que les conflits émotionnels, les nôtres ou hérités de nos ancêtres, sont codés dans les cellules et sont à l’origine de toutes les maladies.

Ils ont même compilé «dictionnaires émotionnels de la maladie«, Qui relient conflit émotionnel et maladie.

Ces dictionnaires établissent des relations totalement arbitraires sans aucun fondement entre la maladie et l’émotion.

Comme si cela ne suffisait pas, la faute de la maladie cesse d’être la nôtre ou je sais que s’ils ont un cancer du poumon ce n’est pas à cause du tabagisme, si vous avez du diabète ce n’est pas à cause de vos mauvaises habitudes alimentaires, la faute des tiers pour provoquant des émotions ou même pour le fardeau héréditaire de la même chose.

Évidemment, comme dans d’autres cas, le journalisme peu rigoureux joue plusieurs fois son rôle en diffusant et en validant ces pseudosciences auprès du public, comme on peut le voir dans l’article suivant : https://www.lavanguardia.com/lacontra/20110530/54163306905/ cada-organo-danado -responds-to-a-feeling.html cela s’ajoute à ceux qui veulent en profiter, puisque le monde des pseudosciences déplace beaucoup d’argent on peut trouver des formations, des livres et des thérapeutes qui gagnent de l’argent avec ces pseudosciences.

Le danger comme pour les autres c’est qu’il y a des gens qui mettent leur santé en danger en tombant ou en croyant que pour guérir un cancer il faut résoudre le conflit avec leur père, par exemple, que c’est aussi bien et mal ça ne viendra pas, mais le cancer n’ira pas pour ça.

Dans les ecocosas, ils nous verront toujours promouvoir l’utilisation des plantes, car la phytomédecine est réelle, elle existe et est basée sur des études scientifiques et des principes actifs, mais nous essaierons toujours d’être rigoureux et critiques avec ce qui ne va pas comme cela se passe avec biodéodification et autres thérapies pseudoscientifiques.

Via



Derniers articles

Les plus consultés