jeudi 20 janvier 2022

Derniers articles

Des tapis ornés de l’artiste Faig Ahmed suintent sur le sol dans des flaques de tissu dégoulinant

Toutes les images sont une gracieuseté de Sapar Contemporary, partagées avec permission

artiste azerbaïdjanais Faig Ahmed (précédemment) a amassé une archive stupéfiante de tapis sculpturaux qui brouillent les frontières de la distorsion numérique et des techniques artisanales traditionnelles. Souvent à l’échelle monumentale, ses tapis à franges sont tissés avec des motifs classiques et ornés sur le dessus avant de se gonfler dans une piscine de défauts et de motifs asymétriques.

Ahmed tisse des pertinences conceptuelles et historiques dans son trio le plus récent, qui est présenté dans le cadre de son exposition solo PIR chez New York Sapar Contemporain jusqu’au 6 janvier 2022. Chaque pièce tire son nom d’un chef spirituel qui a profondément marqué la culture azerbaïdjanaise, notamment Shams Tabrizi, Yahya al-Shirvani al-Bakuvi et Nizami Ganjavi. Les tapis inspiré de Tabrizi, qui fut par exemple le mentor de Rumi, « se dissout progressivement(s) dans un espace de néant de laine noire, un peu comme les étapes finales du voyage spirituel d’un mystique : l’annihilation (fana’) de son ego individuel dans la présence divine, comme la flamme d’une bougie en présence du soleil.”

Visite Le site d’Ahmed pour voir des photos des coulisses de son processus et pour explorer une plus grande collection de ses sculptures à base de fibres.

« Yahya al-Shirvani al-Bakuvi »

« Nizami Ganjavi » (2021), tapis en laine fait main

« Shams Tabrizi »

Détail de « Nizami Ganjavi » (2021), tapis en laine fait main

« Yahya al-Shirvani al-Bakuvi »

Derniers articles

Les plus consultés

Available for Amazon Prime