lundi 20 septembre 2021

Derniers articles

La proposition d’appartements préfabriqués veut rendre la vie urbaine plus durable

Cabinet d’architecture basé à Rotterdam AEMSEN a récemment dévoilé BARBIZON, une proposition de conception d’appartements durables construits à partir de modules préfabriqués en bois lamellé-croisé. Créée avec la vision que les villes ont besoin de bâtiments sains, la construction en bois de BARBIZON serait intégrée à des espaces verts partagés pour encourager les relations de voisinage et compenser l’effet d’îlot de chaleur urbain. Le concept a été initialement développé pour Barbizonlaan à Capelle aan den IJssel; cependant, la conception flexible pourrait également être appliquée dans d’autres parties du monde.

Continuez à lire ci-dessous

Nos vidéos en vedette

L’efficacité énergétique, la réduction des déchets de construction et le carbone séquestré sont parmi les nombreux avantages de la construction préfabriquée en bois lamellé-croisé. La proposition d’AEMSEN BARBIZON comprendrait des modules CLT empilables et interchangeables qui se combinent pour créer 112 appartements sans gaz et biosourcés. La conception comprend 16 types de logements différents dont la taille varie de 45 mètres carrés à 120 mètres carrés pour accueillir une variété de résidents.

En relation: Construction CLT des champions de Sideyard en forme de coin

bâtiment à plusieurs étages composé de volumes de cubes de bois empilés

«Par la conception modulaire et la construction avec des modules CLT préfabriqués, l’équilibre entre la ville et la nature peut être rétabli», a déclaré Jasper Jägers d’AEMSEN dans un communiqué de presse, notant les qualités ignifuges et légères du CLT. «La construction neutre en énergie, modulaire et circulaire en bois est vraiment l’avenir. Il est plus léger que la construction traditionnelle, il a de bonnes propriétés isolantes et fournit beaucoup moins d’émissions d’azote. Il rend la durabilité et la circularité accessibles à tous. »

rendu de bâtiment en bois allongé

Afin de promouvoir des modes de vie durables, les aménagements BARBIZON seraient intégrés aux toitures végétalisées et aux initiatives d’agriculture urbaine le long des toits et terrasses. Les espaces verts partagés – connus sous le nom de «vallée verte» – seraient accessibles à tous les résidents pour aider à créer un sentiment de communauté tout en fournissant un habitat à la flore et à la faune locales pour stimuler la biodiversité, ramenant ainsi un «équilibre entre ville et nature». Des systèmes photovoltaïques pourraient également être installés au sommet du bâtiment pour générer des énergies renouvelables.

+ AEMSEN

Images via AEMSEN

Derniers articles

Les plus consultés